6 Avr 2013

Carnet de voyage : bons baisers d’Islande-1e partie

Carnet de voyage : l'Islande en solo | ModeTrotterBlog.com

C’est l’histoire d’une fille (euh moi!) qui, dans un élan d’inspiration, a décidé de faire ses valises et de partir à l’aventure. Parce que, you know… « Travel is the only thing you buy that makes you richer. » comme dirait l’autre.

Le déclic est survenu alors que j’assistais à une (passionnante) conférence donnée par Monsieur Jacques Laurin, conférence au cours de laquelle il racontait sa passion pour le voyage, entre autres choses. Il a surtout insisté sur un conseil qui m’a particulièrement marqué, celui de tenter l’expérience d’un voyage en solo au moins une fois dans notre vie. Pourquoi? Pour la simple et bonne raison que lorsque l’on voyage seul, l’ouverture sur le monde, le goût de la découverte, le désir de communiquer s’en trouvent décuplés. Même, Marie-Julie Gagnon en parle dans l’un de ses récents billets.

Intéressant… Il n’a suffit que de quelques jours pour qu’une escapade Islandaise, en solo par surcroît, ne se concrétise. C’est donc le 6 février 2013 que j’ai mis le cap sur cette fascinante île volcanique, à mi-chemin entre le Groenland et la Norvège. Au menu, une semaine de flabergastment à l’état pur.

Pour raconter ce beau périple, j’ai commencé par écrire un billet de blogue sur le voyage en entier, mais je me suis bien rendue compte que sa loooooooooongueur risquait surtout de ruiner l’envie de le lire jusqu’à la fin. Je l’ai donc divisé en plusieurs parties qui seront publiées au cours des prochains jours.

Bonne lecture!

« Twenty years from now you will be more disappointed by the things you didn’t do than by the ones you did do. So throw off the bowlines, sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover. » -Mark Twain

« One’s destination is never a place, but rather a new way of looking at things. » -Henry Miller

EN ROUTE

Bus-Montreal-Boston-Islande-ModeTrotterBlog

Je suis partie par un froid matin de février. Direction : la gare d’autocars de Montréal. J’avais déjà acheté mon billet (75$) à destination de Boston (South Station) en ligne, alors je n’ai eu qu’à les récupérer au guichet et à attendre mon bus. Départ : 8h15 am.

Pourquoi Boston? C’est que j’ai profité d’un deal pour l’Islande sur Living Social qui me proposait le vol, l’hôtel, quelques excursions et repas pour un peu moins de 1200$ le séjour de 5 jours en Islande. Considérant que c’est à peu près ce que coûte le vol seulement, en haute saison, j’ai sauté sur l’occasion. Seul bémol, le départ devait se faire de New York ou de Boston, plutôt que de Montréal. J’ai eu le réflexe de choisir Boston, me disant que la distance en bus serait moins longue à parcourir. Faux. Presque 10 heures, une quinzaine d’arrêts, une bonne heure d’attente à la frontière… c’est exactement le même temps et sensiblement le même nombre d’arrêts que pour aller à New York. De plus, arrivée à Boston South Station, il m’a fallu prendre le bus (SL1 Silver Line) vers l’aéroport Logan (BOS) d’où partait mon vol Icelandair quelques heures plus tard. Un casse-tête de plus, malgré que ça se fasse relativement bien.

Vol FI630. Départ prévu : 8h35 pm.

REYKJAVIK

Carte-Monde-Boston-Keflavik-ModeTrotterBlog

C’est donc après un peu plus de 5 heures de vol que je suis arrivée à Keflavik. 6h du mat’, heure locale. Il faisait encore nuit. En février, le soleil ne se lève que vers 10h am et se couche à 5h pm. Les journées sont courtes en hiver!

Pour les 4 premiers jours du voyage, mon forfait avec Living Social comprenait une chambre au CenterHotel Plaza, un hôtel vraiment chouette au coeur de la ville. Près des bons restos, de la rue Laugavegur (shopping!), le déjeuner est incroyable (buffet hyper garni et pleiiiin de fruits!), et le personnel de la réception est ultra courtois et sympathique. J’ai beaucoup aimé mon séjour au CenterHotel Plaza.

Le forfait Living Social était du 6 au 10 février. Si on enlève 2 jours pour le transport, ça ne me laissait que 3 jours en Islande. C’est très peu pour tout ce qu’il y a à voir. J’ai donc décidé de prolonger mon séjour de 3 journées supplémentaires, moyennant 200$ de pénalité pour le changement de vol.

Pour ces 3 derniers jours en Islande, j’aurais pu rester au même hôtel, mais à 115$ la nuit, j’ai préféré chercher une chambre plus abordable sur AirBnb. J’ai bien trouvé quelques options, mais en faisant une petite recherche sur Expedia.ca, j’ai déniché la perle rare : un petit appartement 3 1/2 avec chambre fermée, salon et cuisine avec cuisinière et réfrigérateur à 45$ la nuit (!!!). Je n’y croyais pas non plus, mais j’ai sauté sur l’occasion. Seul truc : l’établissement n’a pas de réception en tant que tel (ce qui justifie l’économie), mais comme on peut joindre le propriétaire des appartements en tout temps, c’est un moindre mal. Comme il habite à deux pas, il arrive toujours en moins de 5 minutes. À mon arrivée, je n’ai eu qu’à téléphoner pour qu’on me remette ma clé, et au départ, je n’ai eu qu’à laisser la clé dans une petite boîte verrouillée. Il y a même un espace (barré) pour entreposer les valises si on a encore quelques heures avant l’arrivée de la navette pour l’aéroport. Un vrai charme à prix mini.

Moi mes souliers...

Moi mes souliers…

45 minutes de bus de l’aéroport de Keflavik, j’arrivais à Reykjavik. Aussitôt arrivée à ma chambre, j’avais déjà enfilé mes chaussures de marche et je partais à la découverte de cette jolie ville colorée.

Voyage-Islande-Reykjavik-ModeTrotterBlog_19b

Nord-Ouest de Reykjavik vu du haut de l’église Hallgrímskirkja

Premier point de repère en levant les yeux : Hallgrímskirkja, la plus grosse église d’Islande. En béton, sa construction rappelle les colonnes (ou orgues) basaltiques qu’on retrouve un peu partout en Islande. Impossible de se perdre dans la ville, on n’a qu’à suivre son clocher pour s’orienter.

Voyage-Islande-Reykjavik-ModeTrotterBlog_01

On voit très bien Hallgrímskirkja on montant la rue Skólavörðustígur.

Les 400 kr (un peu plus de 3$) qu’il en coûte pour monter tout en haut et admirer la vue en valent vraiment la peine. Je suis allée y passer les dernières heures de mon séjour avant de me rendre à l’aéroport. J’allais presque oublier!

Hallgrímskirkja à la tombée du jour

Hallgrímskirkja à la tombée du jour. Spectaculaire!

J’ai vraiment, mais vraiment adoré me balader à travers la ville sans trop savoir où j’allais, me laissant guider par mes sens et mes envies. Dès que j’entendais de la musique, je suivais les notes, si je voyais un coin de mur coloré, j’allais voir. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai découvert une installation interactive montée pour le Winter Lights Festival de Reykjavik, et le spectacle extraordinaire que m’ont offert les aurores boréales. En me promenant aléatoirement, j’ai aussi eu l’occasion d’admirer une foule de murs ornés de graffitis colorés qui donnent de la vie à Reykjavik, une ville résolument artistique qui m’a fait penser à Montréal ou au Vieux-Québec par moments.

Les graffitis islandais, de véritables oeuvres d'art!

Reykjavik tout en couleurs!

En descendant près de l’eau, du côté du vieux port de la ville, il y a Sólfar, ou Le Voyageur du Soleil, une sculpture en acier qui représente un bateau Viking se dirigeant vers le soleil.

Voyage-Islande-Reykjavik-ModeTrotterBlog_07

Sólfar

J’ai eu l’extrême chance de découvrir qu’auprès de la sculpture, c’est aussi un endroit privilégié pour observer les aurores boréales qui dansent parfois dans le ciel, du côté de l’île d’Engey. Un spectacle magnifique!

Aurores Boréales

Aurores Boréales

Reykjavik la nuit, c’est tout aussi fascinant que le jour. Heureusement, sinon l’hiver serait long!

Reykjavik la nuit

Dans l’ordre : une maison datant de 1898, la Cathédrale luthérienne Domkirkja, une installation interactive pour le Winter Lights Festival, deux jolies maisons blanches croisées en marchant, Harpa (salle de concert et centre de congrès) qui brille de mille feux le soir venu.

BONNES ADRESSES À REYKJAVIK

Bæjarins Beztu Pylsur : Petit stand qui sert des hot-dogs depuis 1937. Ce serait l’un des meilleurs « food stall» d’Europe selon The GuardianCe qui rend ces hot-dogs si délicieux? Je ne saurais dire. Mais le mélange de saucisse d’agneau, porc et boeuf, moutarde sucrée, sauce rémoulade et oignons croustillants est tout simplement divin. À 320 kr (2$ env.), inutile de résister.

Bæjarins Beztu Pylsur

Bæjarins Beztu Pylsur

Fish Market : Un resto vraiment chouette, ambiance chic lounge. Spécialité : le poisson! Pour 8500 kr (70$), je me suis payé un festin out of this world! Entrée de baleine de Minke, plat de lotte grillée et verre de Pinot Grigio = Bonheur! Réservation requise.

Fish Market

Fish Market

Café Paris : Juste en voyant l’enseigne, on a envie d’y entrer. « La vie est belle » au Café Paris, un joli café vraiment sympa qui sert une foule de petits plats, le brunch tous les jours (le bacon est fou malade) et où le « double shot » latté (4$) est oh so yummy (accompagné d’un Icelandic twisted doughnut (3$) c’est encore mieux!). Psst! J’y ai même croisé le Père Noël!

Café Paris

Café Paris

Bonus : Genre de Super C islandais (avec un logo de cochon fou). On s’y arrête pour acheter une petite collation ou, si on a loué un appart équipé d’une cuisinière et d’un frigo, pour faire une petite épicerie, question d’économiser sur les frais de resto. C’est aussi l’endroit rêvé pour faire des réserves de Skyr aka cet espèce de yogourt qui n’en est pas vraiment. En fait, il s’agit d’un fromage ultra tendre à la texture d’un yogourt ferme, et au goût légèrement acide et sucré. À saveur de poires = un pur délice!

Emplettes chez Bonus et la découverte du siècle > le Skyr!!

Emplettes chez Bonus et la découverte du siècle > le Skyr!!

Cafe Loki : Derrière une façade toute simple se cache un café bien ordinaire, sans artifices. Malgré ses apparence modestes, le Cafe Loki est ZE spot où déguster les plats typiquement islandais : truite fumée sur rye bread, purée de pomme de terre et poisson blanc gratinée, gelée de tête de mouton (ew!), poisson séché, etc. Pour goûter à presque tout, on prend une des Icelandic Plates (de 16$ à 23$) avec un à côté de poisson séché. Coup de coeur ultime pour le rye bread (pain de seigle) qui n’a rien à voir avec le pain à smoked meat qu’on connait. Moelleux comme du gâteau et légèrement sucré, suffit d’y ajouter un peu beaucoup de beurre pour trouver le bonheur. On ne part pas sans avoir goûté à la crème glacée au rye bread (6$)!

Cafe Loki

Cafe Loki

Lucky Records : L’un des six meilleurs magasins de disques (neufs et usagés) au monde selon HighLife. Le sympathique proprio (Ingvar Geirsson aka DJ Lucky) se fait un plaisir de conseiller les clients dans leurs recherches et s’amuse à remplir sa boutique de vinyles rares et d’enregistrements exclusifs. On y retrouve de la musique islandaise (j’y ai d’ailleurs acheté un vinyle numéroté du groupe Of Monsters And Men) et d’une foule d’autres genres. L’endroit est aussi reconnu pour sa grande sélection de musique « black ».

Lucky Records

Lucky Records

The Nordic Store : Pour avoir fait quelques boutiques de vêtements et de souvenirs à Reykjavik, je confirme que c’est l’endroit où on retrouve les plus beaux modèles de Lopapeysas en ville (200$ environ). Le lopapeysa est le pull traditionnel islandais tricoté à la main de fil de laine (lopi) de mouton islandais non torsadé. Ce faisant, il y a plus d’air entre les fibres, le pull est donc plus léger et plus chaud. On le reconnait par son motif arrondi aux épaules. Durable et indémodable, c’est clairement LE souvenir à rapporter d’Islande.

The Nordic Store

The Nordic Store

Blue Lagoon : On l’a vu sur des cartes postales, on l’a toutes épinglé dans notre Pinterest en rêvant d’y aller un jour. Le spa est « l’attraction » la plus visitée d’Islande, et pour cause. On y est comme dans un rêve, avec cette vapeur qui s’élève de ses 6 millions de litres d’eau de mer géothermale, chauffée par l’activité volcanique de la région. L’eau y est riche en sels minéraux, silicates et en algues bleu-vertes qui lui donnent sa couleur bleu laiteuse et est reconnue pour traiter les maladies de peau comme le psoriasis et l’eczéma. Pas étonnant que le Blue Lagoon ait commercialisé sa boue de silice. Exfoliante et hydratante, c’est une petite merveille beauté.

Blue Lagoon | Carnet de voyage : l'Islande en solo | ModeTrotterBlog.com

Blue Lagoon

Dans les prochains billets, je vous parlerai du Cercle d’Or, de Snæfellsnes et des essentiels d’une valise pour l’Islande!

Êtes-vous déjà allé en Islande? Quels sont vos bonnes adresses?

Pour me suivre sur Twitter et Instagram : @CindyLou_ Vous pouvez également me lire sur LOULOUmagazine.com.

email
  • Pingback: Bonne année 2014! | ModeTrotterBlog.com()

  • Pingback: Fait frette... Parlons laine! | ModeTrotterBlog.com()

  • Pingback: Bienvenue dans ma salle de bain! | ModeTrotterBlog.com()

  • Pingback: Beauté Bleue ou quand Biotherm vient pimper mon rituel soins | ModeTrotterBlog.com()

  • Pingback: Croisières: des arnaques aux vraies aubaines - Taxi-Brousse()

  • Wow! Je viens de tomber sur ce post qui raconte ton voyage! J’ai depuis quelques jours une folle envie d’aller en Islande. Et je me suis dit pourquoi pas pour mon anniversaire en février?! Comment est-ce que cela se passe en hiver? Niveau température, pas trop dur? Tu as pu sans soucis toujours trouver un moyen pour te rendre dans les différents endroits intéressant et ceci même sans louer de voiture?
    Merci pour tes conseils.

    Valentine

  • CindyLou

    L’hiver n’est pas très rigoureux en Islande. En fait, dû au Golf Stream qui encercle l’Islande, plus on est près de la mer, plus la température est clémente (+/- 0˚C à 4˚C). Il fait plus froid lorsqu’on avance à l’intérieur des terres. Quant au transport, j’ai surtout pris les bus des excursions réservées. Je n’ai pas loué de voiture. Je te souhaite vraiment d’y aller! C’est le voyage d’une vie! :)

  • Merci CindyLou pour ta réponse.
    C’est vrai que j’aurai pensé qu’il faisait beaucoup plus froid que ça!
    Je ne pense pas louer une voiture, si il neige beaucoup je ne serais pas à l’aise. As-tu des excursions en particuliers ou organismes d’excursions que tu as utilisé à me conseiller?
    Tes photos sont sublimes!! Quel type d’appareil photo utilises tu?
    J’ai lu tes deux post, ils sont vraiment super! J’ai envie de faire ma valise tout de suite :-)
    Merci d’avance :-)
    Valentine

  • CindyLou

    Pour les excursions, un incontournable est le Golden Circle (Le Cercle d’Or) qui visite les attractions les plus « caractéristiques » (et touristiques!) de l’Islande. C’est la base! Après ça, tout dépend de tes intérêts. Moi j’ai fait Snaefelsness et je n’ai pas regretté. Mais il y en a beaucoup d’autres que j’aurais aimé avoir le temps de faire. Voici quelques sites où tu pourras te laisser inspirer (et réserver) pour tes excursions:

    http://www.re.is/
    http://www.adventures.is/
    http://www.grayline.is/
    http://www.extremeiceland.is/fr

    Quant à l’appareil photo, j’avais emprunté la Nikon D3000 d’une amie. 😉

  • Génial ! J’adore ce pays ! Tu m’as donnée envie d’y retourner ! Grrrr !